Les limites de votre carte bancaire à l’étranger

Une assurance carte bancaire pour les voyages est incluse dans votre visa mais le saviez-vous ? Quand vous partez en voyage ceux qui le savent compte sur l’assurance de votre carte business. Cette idée est bien normale car vous payez ce service à travers l’achat de cette « carte gold ». Les cartes bancaires proposent, dans leur grande majorité, des garanties d’assurance et d’assistance qui vous permettront de faire face à une urgence de santé. Ces urgences sont le transport/rapatriement, avance sur frais d’hospitalisation, vol ou détérioration de bagage, responsabilité civile. Mais attention uniquement lors de courts séjours de moins de 3 mois.

Qui est couvert par l’assurance carte bancaire ?

Le titulaire de la carte ainsi que son conjoint ou concubin.
Sont également couverts :

  • pour les garanties d’assurance, ses enfants,
  • pour les garanties d’assistance, les enfants à charge du titulaire et âgés de moins de 25 ans, ainsi que les ascendants fiscalement à charge.

Une couverture limitée dans le temps

Il est primordial de savoir que la couverture de votre carte bancaire est limitée dans le temps. Ainsi, quelle que soit votre carte bancaire, votre couverture ne s’étend généralement que jusqu’à 90 jours (3 mois). Au-delà de cette période d’utilisation, vous ne pourrez donc plus bénéficier d’aucune couverture en santé et en assistance à l’étranger si vous n’avez pas souscrit en parallèle une assurance santé internationale.

Des plafonds limités pour votre assurance carte bancaire

Pour vos dépenses de santé, l’assurance carte bancaire peut intervenir jusqu’à une certaine limite :

  • Carte Visa et Mastercard : 11 000 €
  • Carte Premier et Gold : 155 000 €

Quand on sait qu’une journée d’hospitalisation aux Etats-Unis peut coûter plusieurs milliers d’euros, ces plafonds peuvent être très vite atteints et dépassés, notamment pour les cartes dites « classiques ».  Pour votre garantie vol ou détérioration de bagages, vous n’êtes pas couvert si vous possédez une simple carte Mastercard ou Visa, et vous n’êtes couvert qu’à hauteur de 800 € par événement avec une carte Visa Premier ou Mastercard Gold.

Une franchise appliquée à chacun de vos remboursements

Quel que soit votre type de carte de crédit, sachez qu’une franchise est comprise en général entre 50 et 75 €. Vous serez facturée à chaque intervention, que vous ayez besoin d’une garantie d’assurance ou d’assistance. L’assurance carte bancaire est une bonne base mais pas pour « un tour du monde » par exemple.

En résumé

Les garanties d’assurance associées à votre carte de crédit (Visa, Mastercard, American Express) permettent dans certains cas de gérer une situation d’urgence telle qu’une maladie inopinée* ou un accident*, à condition que l’événement en question soit de moindre importance. En effet, les plafonds de remboursement peuvent être largement insuffisants pour faire face aux dépenses de santé constatées dans certains pays où les coûts médicaux sont très élevés (ex : Etats-Unis, Canada, Chine…).

Mes recommandations

Si vous partez pour plus de 3 mois faite attention. Vous souhaitez une couverture comparable à celle à laquelle vous êtes habitué(e) dans votre pays d’origine alors pensez à souscrire une assurance santé internationale. Elle paiera toutes pour toutes vos dépenses de santé. Pensez également à l’assistance/rapatriement, la prévoyance, la protection juridique et/ou la responsabilité civile (qui n’est par exemple pas prise en charge avec une Mastercard ou Visa « simple »), garanties indispensables à l’étranger !

Les assurances proposées par les agences de voyages sont aussi limités, mais certaines sont plus opérationnelles et plus confortables. J’utilise souvent celle proposée par Expedia qui a comme partenaire une bonne assurance internationale pour vos billets d’avion ou votre séjour.

Vous pouvez consulter le détail des garanties et des exclusions de votre carte bancaire sur les sites :

Si besoin de change, je recommande : Travelex.

Accident : atteinte corporelle non intentionnelle de la part de l’adhérent. Elle doit provenir exclusivement de l’action soudaine et imprévisible d’une cause extérieure.

Maladie inopinée : toute altération de santé médicalement constatée soudaine. Elle doit être imprévisible nécessitant une intervention chirurgicale ou un traitement médical. Cette circonstance ne peut pas attendre le retour ou le rapatriement dans le pays de résidence

leo felis Sed eget commodo mi,