[sociallocker][/sociallocker]

Bénéficier de la protection de la sécurité sociale en étant salarié ou à la retraite à l’étranger.

Le simple fait d’être de nationalité Française suffit déjà à avoir en partie à accès à la CFE. La CFE n’est pas « une taxe » malgré ce diminutif qui prête à confusion pour les entreprises. La CFE est la caisse des Français à l’étranger. Elle permet de bénéficier du même régime qu’en France pour vous protéger contre la maladie et les risques couverts par celle-ci. La CFE existe depuis 1978 et possède son propre conseil d’administration indépendant depuis 1983.

La CFE a pour vocation et pour missions exclusives d’assurer les expatriés. La plupart de ses administrateurs vivent et travaillent à l’étranger. Ils en connaissent donc les contraintes et les dangers. Le CFE couvre 3 risques :

  1. Maladie-la maternité et l’invalidité.
  2. Accidents du travail et maladies professionnelles. (Une garantie irremplaçable en cas de d’accident grave.)
  3. Vieillesse (retraite de la sécurité sociale gérée par la CNAV)

Conditions d’adhésion pour la CFE et pour qui ?

Elle propose à tout salarié expatrié ou ancien salarié (retraité) ayant cotisé 20 trimestres minimums en France de s’assurer. Elle offre aussi une couverture aux étudiants pour laquelle un tarif réduit existe. L’assurance-vieillesse des personnes chargées de la famille qui permet notamment aux conjoints d’expatriés, ayant dû renoncer à leur emploi de conserver des droits personnels à une retraite complète de la CPAM.

La caisse des Français à l’étranger offre une continuité des droits. Vous bénéficiez de la sécurité sociale tout en étant expatrié à l’étranger. La coordination entre la CFE et le régime général est complète. La caisse des Français à l’étranger assure donc sans carence vos droits aux remboursements des soins si votre adhésion est faite avant le départ ou dans un délai de 3 mois qui suivent votre départ de France. Aucune perte de trimestre pour votre retraite. Si vous revenez en France pour une reprise d’activité professionnelle, vous bénéficiez du régime général automatiquement si vous envoyez un courrier pour annoncer votre retour.

Voir l’outil d’adhésion en ligne ici : https://www.cfe.fr/acces-direct/adhesion_en_ligne/index.php

Combien de concitoyens à la caisse des Français à l’étranger pour l’Asie par exemple ?

Presque 60 000 en Inde, Chine, Thaïlande, Vietnam, Cambodge, Myanmar, Malaisie, Indonésie, Japon mais aussi plus de 200 000 personnes dans le monde.

Combien coûte la CFE ?

Cotiser à la caisse des Français à l’étranger coûte moins cher que d’opter pour le statut « détaché » du régime générale. Pour les adhérents individuels, la cotisation est modulée selon les ressources professionnelles ou les revenus du ménage en cas d’inactivité. Pour les entreprises, le taux d’assurance-maladie est modulé selon le nombre d’expatriés travailleurs.

Bref, la solution pour ne pas changer vos habitudes de remboursement maladie c’est la caisse des Français à l’étranger. Vous êtes protégé tout en voyageant et en réalisant votre rêve mais vous avez la chance de ne plus subir le climat économique de la France. Je vous invite à visiter le site web de la CFE en utilisant le formulaire d’adhésion en ligne dont j’ai donné le lien ci-dessus.

Lien :

  • Visitez le site de la CFE ici.
  • Caisse des Français de l’Étranger
  • BP 100 – 77950 Rubelles – France
  • Tél. (depuis la France au coût d’une communication locale) : 01 64 71 70 00
  • Tél. (depuis l’étranger) : +33(0)1 64 14 62 62
  • Fax : 01 60 68 95 74

dapibus quis, nunc Phasellus Aenean id elementum libero porta.