Français expatriés cherchent un avenir !

De plus en plus de Français sont candidats à l’aventure de l’expatriation, et veulent se lancer dans l’aventure. Des Français expatriés et qui laissent tout derrière eux. Ils quittent la sécurité de l’emploi et les multiples aides de la France. Bref les Français sont encore plus murent maintenant qu’il y a 10 ans à sortir de leur confort .

Selon une étude de Randstad Workmonitor publié en juillet 2016, un Français sur deux serait prêt à vivre à l’étranger pour un emploi qui lui plaît mais aussi pour se dépayser. Cette étude couvre 34 pays à travers le monde. Elle est publiée quatre fois par an, auprès d’un panel d’employés âgés de 18 à 65 ans. En France, le panel est constitué de 1000 répondants. La vague 1 de 2016, a été conduite entre le 13 janvier et le 29 janvier 2016 auprès de 15 000 salariés issus de 34 pays. Les résultats sont affichés dans l’image au-dessus.

La France une autruche qui tente de minimiser les chiffres de ses expatriés.

Les chiffres du Ministère des affaires étrangères sont incomplets. Au même titre que les chiffres du chômage en France. D’après le ministère on compte 1 710 900 Français en 2016 à l’étranger mais c’est en réalité un chiffre qui serait proche de 2.5 millions de Français en dehors du pays. Pourquoi ? Car une grande partie des Français ne font plus l’effort de s’enregistrer au niveau des consulats.  En 2014, le chiffre officiel du ministère des affaires étrangères était de 1 680 500 Français. Soit 2% de moins que maintenant. La réalité est là : la France ne donne plus envie à un Français de s’investir.

En cause : la politique de l’emploi chez les jeunes, et les seniors, la politique économique & sociale. Les taxes étant plus nombreuses en France que dans les pays hors EU, il est donc normal de voir les Français divorcer du pays qui les a vus naître. Le malheur de la France fait le bonheur d’un autre pays qui reçoit ces candidats à une autre vie.

Français expatriés mais pas trop loin pour l’instant…

D’après le ministère, c’est en Europe que l’on trouve le plus de Français.  Entre la Suisse et le Royaume-uni, les chiffres sont importants. Une opération qui n’est pas forcément la plus judicieuse. Je donne cet avis, mais libre à vous de la prendre ou pas. En restant de la zone Euro, vous ne favoriser pas forcément votre rythme de vie. Vous restez sous le coup des lois européennes, vous payez autant de frais qu’en France et vous restez dans un climat tempéré. Vouloir rester en Europe est souvent l’envie de vouloir rester près de sa famille. Mais cela peut aussi être lié à l’employeur.

Avantage de sortir de l’E.U selon mes expériences

Quitte à être « expatrié » autant le vivre dans une région du monde. Quitter totalement l’Europe et son coût de la vie est bénéfique sur plusieurs points. Par exemple la culture en Asie est attrayante. Son climat tropical ou le soleil est présent toute l’année est aussi un bon point. Les avantages d’un climat tropical sont nombreux. Vous achetez moins de vêtements, vous mangez moins, vous bougez plus, vous vivez dehors. Donc au final moins de dépenses au quotidien. Vivre en short ou paréo et en tong toute l’année c’est possible. Au-delà de ces dépenses moindres, vous aller aussi vous rendre compte que les loyers sont moins chers. Certaines villes sont au même prix que la province française mais pour des surfaces plus grandes qu’en France.

De plus les performances des avions augmentent chaque année. Un vol Paris-Bangkok direct avec Air Thaï est peu cher (hors juillet-Août).  Le temps est raccourci car il vous dépose en 12h sur le tarmac Thaïlandais. Bref la liste des avantages à sortir de l’Union Européenne est à chacun son appréciation mais elle est très longue.

Et les Français expatriés en Thaïlande, cela donne quoi ?

Sachez qu’elle se classe en 29e position des destinations mondiales accueillant le plus de Français.

12 000 résidents Français sont expatriés et chiffrés en Thaïlande en 2015. Mais encore une fois on ne compte pas ceux qui ne sont pas déclarés. On estime que 25 000 Français sont en Thaïlande. En 2014, ils étaient 9 % de moins, et ce chiffre augmente chaque année. Les candidats Français à une vie meilleure sont en train de se réveiller. Les conditions de visas s’ouvrant facilement, ils favorisent cet engouement pour le pays. Mais il faut aussi garder à l’esprit qu’il y a un risque. Celui aussi de se refermer aussitôt une fois que l’Etat thaïlandais le jugera utile.

Les jeunes, les célibataires, les divorcés et les seniors sont les candidats les plus nombreux à l’expatriation. Selon la CNAV, la caisse d’assurance vieillesse en 2015, plus d’un million de Français vivent à l’étranger. Soit la moitié des 2,5 millions annoncés au-dessus. Forcement, touchés 1000 € de retraite et les dépenser en Thaïlande, c’est l’équivalent à 4000 € par mois en France. Le Consulat français estime que 20% de Français qui vit en Thaïlande on plus de 60 ans.

Conclusion : les Français expatriés ont-ils réussi facilement ?

Vivre à l’étranger, c’est se battre pour réaliser son rêve, c’est réapprendre ce que vous avez appris. Si vous partez, vous devez déjà maîtriser un métier, avoir un projet professionnel sans quoi vous vivrez un échec. Tout n’est pas rose, ou vert. Une chose est sûre, une fois que vous y êtes et que vous avez réussi, vous ne voudrez plus en repartir.

Voir l’article Randstad.

 

elit. Praesent non eleifend eget Donec dolor Sed dapibus