explorer ayutthaya

Plan de la cité

Ma visite à Ayutthaya  (retrouvez la vidéo tout en bas)

Explorer Ayutthaya, c’était magnifique avec Emy ma rencontre thaïlandaise car nous avons pris la journée pour vivre ce moment fabuleux. Dans ces vestiges, on ressent tout le passé du pays sur cette parcelle de briques rouges et de terre de plusieurs hectares. Les visites sont simples, il faut s’acquitter à chaque temple de quelques baths pour les parcourir.

Nous avons pris le train de Bangkok de 8 h 30 pour aller directement à la gare unique de Ayutthaya. Il faut demander le train qui va à “Benkali” le terminus. Ayutthaya n’est pas affiché comme destination finale sur les panneaux de départ. Je préfère vous le dire, alors demander au guichet un billet pour la cité thaïlandaise sans quoi vous allez passer un temps fou à chercher le bon quai. Ensuite penser à partir tôt est obligatoire, pour visiter ces monuments. Pensez qu’il faut bien 2 jours normalement pour tout voir, mais une journée suffit pour admirer les huit plus beaux temples.

Par où arrive t-on ?

Regarder sur la carte au dessus, vous arrivez par la ligne pointillée qui est le chemin de fer. Il suffit d’aller vers la croix pour traverser le fleuve en bateau et la visite à vélo peut commencer. Le vélo reste le moyen le plus efficace et le plus écologique sur place pour profiter des multiples temples de la cité.

Explorer Ayutthaya la cité bénie des dieux pendant plus de 400 ans

La ville fut fondée en 1350 par le roi U-Thong et devint la capitale de son royaume, généralement connu sous le nom de Royaume d’Ayutthaya. Pendant plus de quatre siècles, la ville d’Ayutthaya, ancienne capitale du royaume de Siam entre le XIVème et XVIIIème siècle s’enrichit et s’agrandit, donnant vie à un paysage architectural hors du commun. Mais les multiples temples qui firent autrefois la gloire et la splendeur d’Ayutthaya ont pour la plupart été détruits pendant la prise de la ville par les Birmans en 1767. Les temples survivants se trouvent aujourd’hui dispersés dans la ville moderne.

Une fois le vélo enfourché, on commence la visite par le marqueur 15 indiqué sur la carte ci-dessus.

1/ Emplacement 15 sur la carte : Le wat phra mahathat 

Le Wat Phra Mahathat. Son « prang » (forme architecturale empruntée au Khmers) est soutenu par des « Garuda ». Il s’agit d’oiseaux sacrés dont les effigies en pierre semblent veiller sur le temple pour l’éternité. C’est le temple le plus connu et le plus visité à Ayutthaya en raison de sa célèbre tête de bouddha emprisonnée dans les racines d’un arbre. ll s’agit également d’un des plus beaux temples de la ville. Aux pieds du « prang », un bouddha vêtu d’un drap de soie jaune traditionnel semble se poster en gardien du temple, tandis que le long des murs se dresse toute une rangée de bouddhas en tailleur dont la plupart ont malheureusement été décapités, victimes de vol.

Le temple fut construit par Borommaracha Ier en 1374 et fut complété par le roi Songtham (1610-1628). Le Wat Mahathat était ainsi l’illustration du mont Meru, le centre de l’univers où résidait le dieu Indra mais également un lieu où étaient précieusement conservées les reliques de Bouddha. La ville d’Ayutthata comptait de multiple Chedis et de Prangs. Celui du Wat Mahathat était cependant le plus important. Il n’a malheureusement pas résisté à l’usure du temps et a fini par s’effondrer.

2/ Emplacement 16 sur la carte : le Wat Ratchaburan

Ce temple fut construit au XVème siècle par le roi Borommaracha II, le septième souverain d’Ayutthaya. Il fut édifié en 1424 en la mémoire de ses deux frères morts au cours d’un duel à dos d’éléphant qui devait déterminer lequel des deux succéderait à leur père, le roi Intharacha Ier. Bien que victime d’un incendie en 1967, les travaux de restauration permettent d’admirer toute la splendeur du monument avec ses tours, son prang central et sa crypte.

La crypte serait l’une des plus importantes de Thaïlande, elle contenait de nombreux objets royaux. Ce temple a par ailleurs révélé un incroyable trésor archéologique. Le souverain Borommaracha II avait fait construire l’édifice après avoir envahi et pillé la cité khmer d’Angkor Thom au Cambodge. Il aurait rapporté son trésor et l’aurait caché dans le « prang » du temple. Des objets en or, des tablettes et des bouddhas furent ainsi mis au jour en 1957  et sont aujourd’hui exposés au musée national d’Ayutthaya.

3/ Emplacement 13 sur la carte : le wat Thammikarat

Il possède plusieurs bâtiments de diverses époques dont un dont il ne reste que les murs. Ni son chedi de briques entouré de singha, ni son emblématique énorme tête de bronze ne sont les vrais trésors.

4 /Emplacement 17 sur la carte : le wat na phra men

Wat Na Phra Men a été restauré sous le règne de Borommakot (1732-1758) et a survécu. Il fut rénové de nouveau en 1835 et 1838 sous le règne de Rama III. Les constructions sont un mélange de différents styles, Ayutthaya et Rattanakosin.

5/ Emplacement 10 sur la carte : Le wat phra si Samphet 

Seuls les membres de la famille royale avaient le droit d’entrer pour prier. Le temple est caractérisé par ses trois « chedis » dont la couleur grise témoigne des récents travaux de restauration. Ils accueillaient les cendres royales. Les cendres des rois Trailok, Borom Rachathirat et Rama Thibodi II ainsi que des reliques de Bouddha reposeraient dans ces trois chedis. Le temple était entouré d’un étang avec des fleurs de lotus. A l’intérieur, trônait une gigantesque statue de Bouddha commandée par le roi Rama Thibodi II. Haute de 16 mètres et recouverte de 250 kilos de feuilles d’or, elle était un témoignage de la puissance du royaume de Siam de l’époque. Elle ne résista malheureusement pas aux envahisseurs birmans au XVIIIème qui la firent fondre.

6/ Emplacement 9 sur la carte : le wihan phra mongkhon bophit

Construit au début du 20e siècle, il consiste en un seul bâtiment à l’architecture simple mais sur son fronton, les pentes des toîts sont joliment décorés et surtout il abrite un des plus grands Bouddha lorsque vous Explorer Ayutthaya.

7/ Emplacement 5 sur la carte : Ayutthaya Elephant palace

Si votre animal fétiche est l’éléphant comme moi, et bien stopper tout et aller les voir. Ce lieu est celui d’une association de sauvegarde et de toilettage des vieux éléphants. A faire et si vous voulez en savoir plus ils ont un site web.

8/ Emplacement 34 sur la carte : le wat lokayasutharam

C’est l’endroit à voir si vous voulez voir le bouddha couché en plein air sans toit. De nombreuses offrandes sont à ses pieds et sur toute sa longueur. N’oubliez pas de faire vous aussi une offrande de quelques baths par respect pour la culture et les croyances. Il est une réplique du bouddha couché de Bangkok au Phat Pho sans lui ressembler vraiment.

 9/ Emplacement 27 sur la carte : Le wat Chaiwattanaram 

Explorer Ayutthaya et ce temple nécessite de s’éloigner du centre de la ville et de traverser la rivière, mais elle en vaut largement le détour. Le magnifique temple Chaiwattanaram est à mon sens le temple le plus impressionnant d’Ayutthaya. Il aurait été construit par le roi Prasat Thong (1629-1656) pour commémorer la victoire sur les Khmers au Cambodge.

Explorer Ayutthaya, bonus : le quartier portugais 

Explorer Ayutthaya c’est aussi voir le quartier portugais. Il illustre parfaitement les relations commerciales et diplomatiques qui se sont établies à partir du XVIIème siècle avec les Occidentaux. Au quartier portugais vinrent s’ajouter d’autres campements étrangers en dehors de la ville, au sud d’Ayutthaya. Il est ainsi possible de visiter les « villages » japonnais et hollandais. De nombreuses nationalités (Hollandais, Portugais, Anglais, Français etc.) étaient ainsi présentes à Ayutthaya. Avec une population qui atteignit près de 3000 habitants, la communauté portugaise était la plus importante. La plupart d’entre eux étaient des marchands ou des soldats.

L’église saint joseph

Lorsque les missionnaires français arrivèrent à Ayutthaya, le roi Narai leur accorda des territoires. Ils y construisirent une église, l’actuelle église dominicaine Saint-Joseph. L’église fut détruite par l’attaque des Birmans en 1767 et fut reconstruite en 1831. Cette église contraste avec la multitude de temples bouddhistes qui peuplent la Thaïlande. La formidable ville d’Ayutthaya qui a ainsi régné pendant 417 années jusqu’à sa destruction définitive par les Birmans, nous livre aujourd’hui les magnifiques vestiges de son passé. Malheureusement, pour certains d’entre eux le temps est compté. Lorsque vous Explorer Ayutthaya, regarder bien le  sol qui est meuble. Au pied des monuments à chaque saison des pluies celui-ci fait progressivement pencher les temples au risque de les voir s’effondrer.

Explorer Ayutthaya en vidéo ci-dessous. 

Merci à Jean (tee-shirt vert dans la vidéo), un lecteur du vlog qui m’a fait découvrir sa visite d’Ayutthata sur facebook. Comme le principe de francejetequitte.com est aussi d’apporter votre contribution ici, alors je vous la montre. Elle dévoile quelques lieux dont je parle au-dessus. Les images sont intemporelles car Ayutthaya restera la cité antique.

 

 

 

Et pour partir, équipez-vous d’un guide papier récent, faites comme moi et utiliser un de ces guides :
b221de90b03ed556fa0dfe7a966df013JJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJJ
Quitter Ko Phangan, visiter Amphawa,Phra Pathommachedi Stupa

Envie de partir en Thailande ?

En échange de ton email, tu recevras en cadeau de bienvenue, un e-book pratique de 4 pages.

Formalités d'entrée et douanières, lexique Français-Thaïlandais, infos sur le pays, les 10 lieux à voir.

Bravo ! Tu vas recevoir un email avec ton guide en pièce jointe.