Comprendre le Tibet avant de rencontrer le Dalaï-lama

 

Avant de rencontrer le dalaï-lama, plongez-vous dans le passé de sa vie ou de celle de son peuple : les tibétains. Au début du 20eme siècle, l’indépendance de la Mongolie et du Tibet est proclamée par la république populaire de Chine. Les pays crées donc leurs monnaies et leurs indépendances. Quelques années plus tard, le dictateur communiste Mao arrive au pouvoir. Voyant que la situation géographique du Tibet et que ses ressources minières sont abondantes, il décide de revenir sur la proclamation et de faire la guerre au pays.

Le 13eme dalaï-lama de l’époque refuse, et un massacre des tibétains et de leur culture à lieu pendant plusieurs années et plus d’un million d’entre eux sont tués dans le plus grand silence par les Chinois sous les ordres de Mao. Les temples sont détruits, les villages brûlés, les routes saccagées, et les familles tuées. Le 14 eme dalaï-lama alors âge de 17 ans à cette époque est en danger de mort et n’a pas d’autres choix que de fuir par l’Himalaya et de rejoindre l’Inde à Macleodganj. Depuis la Chine n’a toujours pas été jugé pour crime de guerre, et ne me demander pas pourquoi car je ne veux pas parler politique. Mais une chose est sûre, c’est que la justice leur sera rendue.

Et le Tibet aujourd’hui ?

Le Tibet, est aujourd’hui volontairement “envahie” par des colons chinois pour dissoudre la culture Tibétaine. Les Tibétains sont 6 millions environ sur place contre 7 millions de chinois. La situation politique est tendue, car pour le moment ni L’ONU, ni les autres pays tentent de tenir tête à la Chine. Le gouvernement Tibétain est en exil à Macleodgandj en Inde et décide des actions à mener en sécurité pour trouver un accord final.

Rencontrer le dalaï-lama : un moment magique, intemporel et émouvant.

Rencontrer le dalaï-lama est simple dans l’approche mais plus compliqué dans la réalité. Depuis Varanasi, en me promenant sur le site internet de sa sainteté, j’ai pu lui écrire et obtenir son adresse e-mail, du moins celle de son chef de la sécurité. Pendant mon voyage entre Varanasi et Macleodgandj, j’ai eu une réponse car j’étais là au bon moment dans le pays. De plus les touristes n’étaient pas nombreux dans le pays à cette période, à cause du changement de monnaie indienne en novembre 2016.

Les demandes étaient donc moins nombreuses et j’ai bénéficié de cette carence monétaire dont tout le monde à eu peur pour faire du tourisme, pour en faire ma force. J’en ai bavé dans le pays car je n’ai pas eu un séjour tranquille comme ceux qu’ils l’ont déjà fait, mais quel plaisir de se battre pour ce qu’on aime faire. Je suis entrepreneur dans l’âme. Je ne baisse jamais les bras et quand j’ai un projet, je l’embarque jusqu’au bout. J’ai appliqué, cet état d’esprit avec ce rêve de rencontrer le dalaï-lama, alors accrochez-vous à votre rêve sinon une autre personne vous le prendra.

Le jour J arrive enfin

On est le 5 décembre 2016, il est 7h du matin et je suis à quelques minutes de rencontrer le dalaï-lama. Nous sommes devant un portail et un homme asiatique d’1,90 m en costume noir avec un physique de joueur de football américain m’accueille au domicile du dalaï-lama. Le teint sombre, visage fermé et la démarche lourde et confiante, il s’avance vers nous. Si vous avez un jour la chance que j’ai eu, vous remarquez cet homme sans aucun problème par rapport aux autres qui sont “minuscules”. A Macleodgandj, c’est lui le parton à l’entrée et ne vous amusez pas à le prendre pour un idiot. J’en ai vu un qui en a fait les frais, il est vite sorti.

Vous pouvez parler Anglais ? Welcome ! Ici c’est la langue pour se comprendre. Le chef de la sécurité, le dalaï-lama, presque tous parlent anglais. Nous étions 10 étrangers à avoir eu une réponse pour le voir, et nous étions tous heureux. Un australien, un péruvien, un anglais, 4 indiens (indiens étrangers ici, car c’est comme une ambassade), une américaine, une brésilienne et moi seul français. Passeport obligatoire en poche, lettre d’invitation, et me voila arrivé. Après fouille au corps sans appareil photo, ni camera, je suis dans le jardin de sa sainteté. Je n’ai pas l’habitude de ne pas pouvoir filmer ce que je fais, mais la bonne nouvelle c’est qu’il a un photographe officiel. Ces photos vous sont remises gratuitement l’après-midi au poste de sécurité du temple. Prêt pour rencontrer le dalaï-lama !

Sa sainteté ou “holiness en anglais” est là, et viens nous saluer tour à tour en file indienne. Une écharpe blanche avec des mantras brodés dessus m’est remise. Viens le moment où c’est mon tour, et je suis touché par l’énergie de cet homme, douce, forte, et qui vous transmet la sienne au premier contact par la main. Jamais je n’avais ressenti cela même avec un homme d’église de chez nous. Il prend mon écharpe et la bénit en signe de la paix qu’il représente depuis son prix nobel de 1989.

Cinq minutes que je n’oublierais jamais

Du simple fait qu’on lui annonce qu’un français est là, il me dit : “vous êtes le seul dans le pays en rigolant“. Il faisait référence au souci de la monnaie et avait entendu des français annuler leurs séjours en inde. Je lui ai répondu que : “je n’avais pas croisé de français depuis mon arrivée en Inde“. Mais j’ai dis : “je pense qu’il y en à d’autres”, mais il me répond : “vous êtes le seul que j’ai vu depuis 3 mois en Inde”. Ensuite il a parlé de sa dernière visite en France et du Tibet.

Nous avons été invité à l’intérieur pour parler et la discussion a tourné aussi autour du bouddhisme. Que le bouddhisme soit différent en Thaïlande, au Tibet, en Birmanie, par sa sagesse, il y apporte des racines communes. Et quand on l’écoute, c’est vrai. Il parle aussi des autres religions parce que cet homme est ouvert au monde. Cinq minutes que je n’oublierais jamais à ranger aux côtés de la naissance de mes enfants, et des choses qui m’ont rendu heureux dans la vie.

Je vous souhaite de pouvoir rencontrer le dalaï-lama comme moi.  Laissez votre adresse émail dans le pop-up qui s’ouvre sur cette page (actualiser la page si vous l’avez fermé) pour recevoir le guide gratuit sur l’inde qui contiendra l’information sur comment écrire ce courrier à sa sainteté et obtenir cette adresse.

Merci de votre fidélité, que le bonheur soit avec vous.

Dans la boutique, retrouvez mon EBOOK sur l’Inde. Je vous recommande ces livres du Dalai-lama aussi : 
40d5d84d78908b1922918e9c720e9e91==============================
explorer l'inde

Envie de partir en Inde ?

En échange de ton email, tu recevras en cadeau de bienvenue, un e-book pratique de 10 pages.

Et tu pourras aussi savoir comment rencontrer le dalai-lama avec un modele de courrier en Anglais pour lui écrire avec son email. 

Bravo ! Tu vas recevoir un email avec ton guide en pièce jointe.